Sam Bird réalise un week-end parfait en remportant les deux courses organisées à New York City. Il devance sur la ligne les deux pilotes Mahindra Felix Rosenqvist et Nick Heidfeld. Pierre Gasly remplace avec brio Sébastien Buemi puisqu’il termine 4e malgré un accident dans le dernier virage. Au championnat, Lucas di Grassi revient à 10 points du Suisse Sébastien Buemi.

Comme hier, la ligne de droite part mieux. Cela profite donc à Rosenqvist qui prend les commandes de la course devant Sam Bird. Il y a également quelques accrocs dans la première épingle. Dans la seconde épingle, Pierre Gasly perd un élément aérodynamique à son aileron avant suite à son aileron avant. A noter que Daniel Abt n’a pas réussi à démarrer tout de suite mais la Safety Car n’est pas sortie. On aperçoit également Jean-Eric Vergne avec élément aérodynamique qui pend à l’arrière de sa voiture après un contact. Cela contraint le Français à rentrer aux stands alors qu’il suivait très bien le rythme des meilleurs et à repartir une fois cet élément arraché. Au 7e tour, après un contact avec le mur, Maro Engel est rentré aux stands aussitôt. Ce qui le contraint quasiment à l’abandon. Dans le même temps, Mitch Evans a fait un tout droit et doit également jeter l’éponge. Cela permet à Vergne de remonter à la 17e place, à Sarrazin de passer 9e. A noter que Tom Dillmann est remonté à la 6e place.

Au moment où le Full Course Yellow est annoncé par la direction de course, il est dit que Lucas di Grassi, Daniel Abt et Nick Heidfeld bénéficient du Fan Boost. Au 11e tour, dans la première épingle, Sam Bird profite d’une erreur de placement de Rosenqvist pour se faufiler à l’intérieur et prendre la tête de la course. Au 14e tour, Lucas di Grassi parvient à dépasser Tom Dillmann pour prendre la 6e place de la course et se rapprocher d’Oliver Turvey, qui fait bouchon sur l’ensemble du paquet. Ce dernier consomme beaucoup de batterie puisqu’il a 4% en moins par rapport à Di Grassi, quasiment 1 tour. Cette lenteur du Britannique permet au Brésilien de prendre la 5e place au 16e tour.

Deux tours plus tard, c’est à Nicolas Prost et à Tom Dillmann de dépasser Turvey. A l’arrière, Vergne profite du bouchon pour remonter et dépasser Frijns et Piquet puis Lynn et Carroll. Il se classe 13e après 19 tours. A l’arrière de la course, Alex Lynn doit stopper sa voiture comme hier au milieu de la piste, ce qui cause un drapeau jaune. Turvey continue de perdre des places puisque D’Ambrosio vient de le dépasser pour la 9e place. Juste avant que le Full Course Yellow n’intervienne au 22e tour, Jean-Eric Vergne a réussi à dépasser Turvey pour la 11e place.

Stratégie ratée pour les Techeetah

Ce FCY intervient à un moment où les pilotes pourraient tenter de s’arrêter pour gagner du temps sur les autres. Cette stratégie est tentée par les pilotes Mahindra, par Gasly, Di Grassi, Prost, Dillmann etc… Seuls 4 pilotes restent sur le tracé sont Bird, Sarrazin, Vergne, Frijns. Dans sa mésaventure, Sam Bird rentre aux stands un tour plus tard alors que le FCY était encore présent. Il ressort donc devant Rosenqvist. Par contre, Sarrazin et Vergne se sont arrêtés quand la course a reprise et descendent donc dans le classement. Ils ressortent 15e et 16e. Belle erreur de stratégie chez Techeetah. Au 28e tour, Frijns s’arrête et ressort 16e derrière Vergne.

Au 32e tour de la course, Stéphane Sarrazin dépasse Piquet puis Turvey pour prendre la 12e place de la course. Il va devoir s’employer pour remonter. A l’épingle, Felix Da Costa arrive trop vite et fait un tête-à-queue, il perd donc sa 9e place et se fait dépasser par Duval et D’Ambrosio. A l’avant de la course, Rosenqvist fait la même erreur et se fait dépasser par Nick Heidfeld au 36e tour. Au 45e tour, Jérôme d’Ambrosio tente un dépassement kamikaze à l’épingle et dépasse son coéquipier Loïc Duval pour le gain de la 8e place. Derrière Duval se fait dépasser par Felix da Costa. Vergne en profite pour prendre le dessus sur Sarrazin et le pilote Dragon Racing afin de prendre la 10e place. Au 48e tour, la direction de course donne un drive through pour Antonio Felix da Costa. Le Portugais rentre aux stands, cela permet à Sarrazin de rentrer dans les points. L’honneur est sauf pour les Techeetah. En même temps, Rosenqvist à pris le dessus sur Nick Heidfeld à l’épingle.

A l’arrivée, Sam Bird gagne sa deuxième course à New York devant Felix Rosenqvist et Nick Heidfeld. Pierre Gasly est trop large, heurte le mur et casse un bout du mur qui rebondit sur la piste. Gasly touche l’autre côté du mur mais parvient à franchir la ligne en 4e position tout de même.

Pos Pilote Ecurie Ecart
1 Sam Bird DS Virgin Racing 49 Tours
2 Felix Rosenqvist Mahindra Racing à 11,381
3 Nick Heidfeld Mahindra Racing à 12,319
4 Pierre Gasly Renault e.Dams à 12,355
5 Lucas di Grassi Abt Schaeffler Audi Sport à 23,451
6 Nicolas Prost Renault e.Dams à 30,470
7 Tom Dillmann Venturi à 41,842
8 Jean-Eric Vergne Techeetah à 52,292
9 Robin Frijns Andretti Formula E à 1:00,475
10 Jérôme d’Ambrosio Faraday Future Dragon Racing à 1:12,659
11 Adam Carroll Panasonic Jaguar Racing à 1:41,134
12 Stéphane Sarrazin Techeetah à 1 tour
13 Loïc Duval Faraday Future Dragon Racing à 1 tour
14 Oliver Turvey NextEV NIO à 1 tour
15 Antonio Felix da Costa Andretti Formula E à 1 tour
16 Nelson Piquet Jr. NextEV NIO à 3 tours
17 Maro Engel Venturi Non classé
18 Alex Lynn DS Virgin Racing Non classé
19 Daniel Abt Abt Schaeffler Audi Sport Non classé
20 Mitch Evans Panasonic Jaguar Racing Non classé

Laisser un commentaire