Lors de la deuxième semaine d’essais de Barcelone, FormulaRapida.net a pu rencontrer Charles Leclerc, membre de la Ferrari Driver Academy et pilote de développement pour Ferrari et pour Haas F1 la saison passée. Voici l’interview réalisée par Arnau Viñals ce mardi après-midi.


  • A quoi ressemble la Prema ? On a vu un teaser ce matin d’une voiture blanche et rouge

Exactement, c’est tout ce que je peux dire en ce moment mais elle va être belle, c’est sûr.

  • Vous êtes arrivé en GP3 Series après avoir gagné le championnat rookie en FIA F3, puis vous avez conquis le titre GP3 Series. Qu’attendez-vous du championnat GP2 cette année ?

Je n’attends rien de spécial, je m’attends à apprendre beaucoup de l’expérience que l’équipe va me donner, car ils ont beaucoup d’expérience. Pas seulement en GP2 mais aussi dans toutes les catégories où ils sont, et ils ont prouvé qu’ils étaient l’une des meilleures équipes sur le marché. Je ne m’attends pas à grand-chose mais le but c’est évidemment de gagner.

  • Donc, cette saison vous ne vous attendez pas au titre, juste apprendre… ?

Pas vraiment. Enfin, je ne peux pas m’attendre au titre même si c’est le but et nous travaillons pour ça. Mais je ne veux pas m’attendre à quoi que ce soit pour le moment.

  • C’est étrange de voir quelqu’un qui n’a pas couru pour Prema en F3 et qui est avec eux en GP2. Qu’en pensez-vous ?

En Formule 3, j’ai perdu le titre contre eux, donc ça va être bien d’être avec eux pour voir les points à améliorer depuis la F3, sur quels points ils étaient meilleurs. Ce sera intéressant de voir comment ça va se passer.

  • Vous étiez dans la voiture de Max Verstappen avec Van Amersfoort Racing. Que pensez-vous de lui et de l’équipe ?

Max est un très bon pilote, il l’a prouvé et bien prouvé. Pour Van Amersfoort il n’y a pas grand-chose à dire, ils étaient bons l’année où j’y étais, on a eu des difficultés dans la deuxième partie de la saison, un peu de ma part et un peu de leur part. Mais j’ai beaucoup appris de cette expérience et ça allait mieux l’an dernier donc ça va.

  1. Il semble que Charles Leclerc monte vite. Est-ce que c’est un avantage ou un désavantage pour rentrer en F1 en tant que pilote principal ? En GP2, beaucoup de pilotes comme Ericsson ou Palmer ont dû passer plusieurs années là-bas. Que pensez-vous dans l’hypothèse que les choses se passent mal ?

Il y a des pilotes qui prennent leur temps, et d’autres qui vont plus vite. Quand vous regardez Max, il n’a passé qu’un an en monoplace avant d’arriver en F1 donc ça ne veut rien dire. Si j’arrive un jour en F1, je serais juste plus préparé si je passe un ou deux ans en GP2, on verra bien. Mais c’est la meilleure préparation possible. Je prends chaque saison comme partie d’un processus d’apprentissage autant que possible pour arriver en F1 prêt.

  1. Maintenant vous êtes avec Ferrari. A quelle point une équipe de F1 est différent d’une équipe en catégorie junior ?

Par exemple, Prema est une équipe très professionnelle, tout comme ART Grand Prix l’an dernier. Je pense que ce sont les deux équipes au top dans les catégories junior. L’aspect professionnel de ces équipes est comme dans une équipe de F1 même si je n’ai pas eu la chance de travailler autant avec Ferrari qu’avec Haas. Mais je peux dire que Haas est une équipe très professionnelle mais tout comme ART Grand Prix et Prema. Il y a juste un peu moi de monde mais ils sont tout aussi professionnels.

 

Propos recueillis par Arnau Viñals, traduits depuis l’anglais

Laisser un commentaire