L’écurie d’IndyLights Juncos Racing, qui fera ses débuts en Indycar pour les 500 miles d’Indianapolis, a officialisé ses deux pilotes. Il s’agit du jeune pilote américain Spencer Pigot, pilote titulaire de l’équipe Ed Carpenter Racing sur les circuits routiers ainsi que de Sebastian Saavedra, pilote colombien expérimenté, en Indycar depuis 2010.

Spencer Pigot et Juncos Racing n’en sont pas à leurs débuts ensemble. Le jeune pilote, âgé de 23 ans, a célébré ses victoires en karting avec Juncos. Ils se sont retrouvé en 2014 en Pro Mazda Championship où Pigot termine champion, puis en 2015 en IndyLights où il est champion dès sa première saison. L’an dernier, Spencer Pigot a fait ses débuts en IndyCar sous les couleurs du Rahal Letterman Lanigan Racing, il a également terminé à la 25e place des 500 miles d’Indinapolis, performance décevante. Depuis l’an dernier, il effectue les courses routières chez Ed Carpenter Racing et retrouvera Juncos Racing pour l’Indy 500 2017.

« Je connais Ricardo Juncos et toute l’équipe depuis que j’ai 10 ou 11 ans. J’ai commencé la course automobile avec Ricardo, allant du Karting en Floride aux Mazda, l’IndyLights et maintenant l’IndyCar. On a partagé beaucoup de succès ensemble. Pour le moment, nous sommes réunis pour leur premier Indy500 et pour moi le second. Je pense que personne n’aurait pu le croire. » indique Spencer Pigot.

Le second pilote de l’équipe Sebastian Saavedra est un Colombien de 26 ans. Ancien pilote de Formule 3 ADAC et d’IndyLights, il a fait ses débuts en IndyCar en 2010 à l’âge de 19 ans alors qu’il était encore pilote d’IndyLights. Le pilote colombien a effectué la totalité des saisons 2009, 2011 et 2012 en IndyLights et pu courir les 500 miles d’Indianapolis en 2010 avec Bryan Herta Racing, terminant 23e. En 2011, il participe à la totalité de la saison d’IndyCar avec la modeste écurie Conquest Racing, ne parvenant pas à faire mieux que 11e. En 2012, il est une nouvelle fois pilote à l’Indy 500 avec Andretti Autosport mais ne parvient pas à faire mieux que 26e. En 2013 et 2014, il parvient à faire deux saisons complètes sans grands résultats non plus. Il termine 15e de l’Indy500, son meilleur résultat. L’an dernier, il n’est pas parvenu à trouver un volant faute de résultats probants.

Les 500 miles d’Indianapolis seront à suivre sur notre site internet, comme toute la saison d’Indycar. Ce week-end, les monoplaces retrouveront le circuit routier d’Indianapolis avant de débuter les hostilités pour les 500 miles le lundi 15 mai.

Laisser un commentaire